SON

 

 

 

Raymond

Bénédic

Le 1er juillet 1947 la 2ème compagnie auto saharienne de transport fût crée, et le premier saharien
de la 2ème CAST sur notre site s’appelle Raymond Bénédic.

Suite à la demande de ses enfants, Martin et Edgard, c’est avec beaucoup de plaisir, que nous honorons sa mémoire, et notamment en expliquant, l' itinéraire d’une vie hors du commun.

Il est arrivé à Ouargla le 5.12.1948, et l’a quitté en novembre 1951.

 

Itinéraire d'un " Malgré Nous "

 

Le terme « malgré-nous » désigne les Alsaciens et Mosellans enrôlés de force dans l'armée allemande

durant la Seconde Guerre mondiale. A partir d'octobre 1942, au final 100 000 Alsaciens et 30 000 Mosellans se retrouvèrent

dans le processus infernal de l'incorporation de force. L'inquiétude permanente de faire partie du prochain départ,

l'incertitude des destinations. Puis le refus, la rébellion avec, au bout, l'incarcération et aussi la mort.

 L'angoisse des familles restées sans nouvelles. La mort, la captivité insupportable, la disparition. " Er isch vermisst " disait-on. 

Avec près de 40 000 morts dans différents lieux de guerre,ces Alsaciens et Mosellans ont été des naufragés de l'histoire.

Raymond Benedic  est né à Farschviller en Moselle le 25 Avril 1923
Après de courtes études au lycée de Sarreguemines, il est embauché à l’âge de 15 ans, comme beaucoup de jeunes dans cette région minière, au Houillères du Bassin de Lorraine, au siège de Merlebach.
En septembre 1939, c’est l’ordre d’évacuation de Diebling, le village où il habite avec ses parents. Les mineurs sont évacués vers le Nord- Pas de Calais. Là, il travaille aux Houillères du Bassin du Nord et du Pas-de-Calais, Groupe d’exploitation de LENS-LIEVIN comme ouvrier Fond, jusqu’au 13/08/1940.
Au retour, il fera plusieurs métiers jusqu’au 06/10/1942 où il se trouve enrôlé de force dans le cadre du Service de Travail Obligatoire « ReichsArbeitsDienst » , dans la région de Birkenfeld  en Allemagne.
Il est ensuite incorporé de force dans la « Wehrmacht »  dans un régiment d’ infanterie.
Il sera fait prisonnier près de TROÏNA (Sicile) par les troupes américaines et interné au camp n° 131 en Afrique du Nord, puis transferé sur un camp de prisonniers en Oklahoma (Etats-Unis), Camp FANNIN  , n° de prisonnier de guerre 81 G 46296 
Il sera libéré, puis démobilisé le09/07/1945.
En décembre 1945, il reprend un travail aux Houillères de Bassin de Lorraine, Siège de Merlebach
comme Rouleur Fond, puis aide piqueur , et quittera cet entreprise en février 1948.

Le09/11/1948 il signe un engagement de 3 ans au titre de la 2eme Compagnie Saharienne de
Transport à OUARGLA.  Il embarquera  à Toulon, débarquera  à Alger pour être présent  le
05/12/1948 à Ouargla en temps que 2eme Classe. Il sera nommé 1ere Classe à compter du 1er juillet
1949, puis Brigadier en janvier 1951.
Le 08/11/1951, à la fin de son contrat, il se retire à Diebling.
En décembre 1951, il est à nouveau embauché  aux Houillères de Bassin de Lorraine, Siège de
Merlebach comme Accrocheur.
Le 14/04/1952 il se marie avec Mathilde et aura 2 enfants , Martin en décembre 1952, et Edgard en
mars 1955.

Le 06/06/1961, il décède dans un accident du Travail aux Houillères du Bassin de Lorraine à Béning.
Il avait 38 ans.

 

Documents personnels :

Certificat 1 d'incorporation de force

Certificat 2 d'incorporation de force

Certificat 3 Etat signalétique 1

Certificat 4 Etat signalétique 2

 

 

 

les différentes insignes de Raymond Bénédic

A découvrir, ses poèmes.....

POEMES ET TEXTES